Invent

War Room : une solution collaborative d’aide à la décision stratégique




Qu’il s’agisse d’anticiper un mouvement stratégique, de contrer la manœuvre d’un concurrent, de procéder à l’analyse d’un marché émergent, ou de remporter un appel d’offres international, la war room d’entreprise s’impose progressivement comme un dispositif d’aide à la décision adapté pour apprendre à gérer l’incertitude, décoder les signaux faibles, et maitriser l’information critique.

La War Room, ou salle d’opérations, désigne à l’origine un centre de planification et de coordination des actions militaires. La plus connue est celle sans doute d’où Winston Churchill dirigea le cabinet de guerre britannique du 10 mai 1940 au 28 mars 1945, date de la dernière réunion souterraine du cabinet.

 

1- « This is the Room from which I will lead the War » (*)
Centre névralgique de l’effort de guerre britannique, les « Cabinet War Rooms » étaient situés dans Whitehall district, non loin du 10 Downing Street, dans les sous-sols d’un ministère (The Office of Works and Board of Trade) donnant sur St James’s Park.
Parmi les pièces principales du réseau de souterrains constituant les « Cabinet War Rooms », on trouve la Map Room, le centre névralgique de planification, la Cabinet Room, utilisée pour les réunions des décideurs britanniques, la Churchill’s Room où il dormait quand il ne pouvait rentrer au 10, Downing Street, et la Transatlantic Telephone Room dans laquelle Churchill s’entretenait avec le président américain Franklin Roosevelt en utilisant une ligne sécurisée.

 

2- De la War Room de Churchill aux War Rooms d’entreprise
Après la seconde guerre mondiale, le concept de war room a évolué et s’est adapté au contexte des décideurs politiques et des dirigeants de grandes entreprises. L’évolution des technologies a permis aussi de réduire les coûts, de gagner en efficacité et de rendre accessible ce type de dispositif d’aide à la décision à des organisations plus modestes. Le terme militaire a pourtant été conservé car une War Room d’entreprise s’inscrit le plus souvent dans une logique de crise ou de guerre économique.

 

3- L’e-War Room : les nouvelles technologies au service de la décision
L’e-War Room est la forme la plus avancée des War Rooms d’entreprise. Elle est généralement localisée dans une ou plusieurs salles de réunion connectées à un système d’information et équipées de plusieurs écrans affichant des informations ciblées sur les murs de la pièce. A l’instar des centres de gestion de crise, des téléphones des écrans individuels et des terminaux informatiques sont intégrés dans la table de réunion. Des caméras peuvent même enregistrer les séances de travail, leur retransmission dans des salles de conférence, ainsi que la sauvegarde des informations écrites ou dessinées sur les tableaux blancs ou électroniques. En facilitant la consolidation et la mise en forme graphique et synthétique d’une multitude d’informations provenant de sources multiples, la War Room offre l’infrastructure d’un espace propice à la réflexion, à la confrontation et aux échanges. Ce faisant elle favorise la prise de recul et l’identification des angles morts « blind spot » et autres « trous noirs » stratégiques.

 

4- L’enjeu majeur d’une War Room : produire du « sens ajouté » pour informer la décision
Pour autant, la réussite d’une War Room d’entreprise ne passe pas nécessairement par la mise en place d’un outillage technologique sophistiqué et coûteux. Le succès repose en effet avant tout sur la capacité des dispositifs humains. Lorsqu’il est question d’information de terrain, la création de sens repose autant sur la perception que sur l’imagination. Elle suppose un questionnement adapté, la confrontation des expériences, et la médiation collective pour repousser les limites de l’interprétation individuelle.
C’est l’intelligence humaine vigilante attentive aux détails et mobilisant toute l’expérience accumulée qui est la plus apte à percevoir les signaux importants précurseurs des changements à venir. Face à la surcharge informationnelle, le tri des informations recueillies et la fiabilisation des sources restent toutefois des tâches primordiales pour partie automatisables. Cela suppose la mobilisation et le croisement de nombreuses compétences complémentaires qui travaillent malheureusement souvent de façon cloisonnée.

 

5- La War Room d’entreprise est un dispositif d’intelligence collaborative
Un des enjeux majeurs des war rooms d’entreprise est donc bien de susciter et faire émerger une intelligence collective au sein de réseaux collaboratifs impliquant par exemple commerciaux, managers de programmes et experts technique, et permettant de déceler dans l’information recueillie la trace ou les signaux précurseurs des intentions des compétiteurs. Dans la war room d’entreprise, les informations sont mises à disposition d’un collectif préalablement formé, chargé de produire du « sens ajouté » et de transformer les informations en connaissances utiles, pour la prise de décision et l’action. Selon la nature des projets (taille, enjeux, complexité), la War Room peut être dédiée ou faire partie d’un dispositif plus vaste d’intelligence stratégique.

 

Testée auprès de plusieurs industriels français, sans recourir nécessairement à un outillage technologique sophistiqué, l’approche m2ie de War Room « sur mesure » vise à renforcer les capacités des équipes de direction à décider dans l’incertitude, à anticiper les mouvements concurrentiels, et à agir plus rapidement que leurs compétiteurs. Dans un prochain billet, nous approfondirons notre concept de War Room d’entreprise, et illustrerons la démarche du cabinet m2ie conseil, au travers d’exemples issus de différents secteurs d’activités.

A lire également (Cliquez sur le lien ci-dessous)

- Une war room pour apprendre à décider dans l’incertitude

(*) Déclaration de Winston Churchill le 10 mai 1940, peu après qu’il ait reçu du roi george VI la mission de former un gouvernement.

Pour aller plus loin :
- Winston Churchill – The Second World War, Vol 1: The Gathering Storm – Mariner Books – Houghton Mifflin Company – 1985
- The Cabinet War Rooms – Imperial Museum Press – 1996
- Winston Churchill Décideur : l’expérience des War Rooms – Conférence à l’Ambassade de Grande Bretagne à Paris – 2007
- Churchill : The War Leader – Churchill College Cambridge & Imperial Museum Press – 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-nous

Nos coordonnées

  • user_white 20, avenue de la République – Paris – 75011
  • speech_white Tel. +33(0)6 76 80 90 08
  • mail_white E-mail: contact@m2ie.fr

m2ie sur les réseaux sociaux:

Scroll to top