Invent

Comprendre l’excellence : la formation des Forces Spéciales




Loin des clichés habituels, les principes d’instruction et d’entraînement des forces spéciales offrent une autre voie à explorer pour améliorer l’efficacité des formations et viser l’excellence.

Toutes les formations ne produisent pas des effets spectaculaires, loin de là. Et nombreuses sont celles dont l’impact réel sur les situations de travail reste faible voire indécelable.
Pourtant il existe des situations où l’efficacité d’une formation est déterminante. Tel est le cas de la formation initiale et continue des Forces Spéciales dont l’exigence est de garantir de façon permanente l’excellence opérationnelle en mission.

Pour les combattants, il s’agit d’acquérir, développer et maintenir les capacités nécessaires pour mener à bien des missions complexes et dangereuses. Les forces spéciales sont en effet amenées à agir avec une économie de forces contre un ennemi asymétrique, dans des situations le plus souvent équivoques. La formation est conçue pour produire des équipes à haute performance possédant une forte capacité d’adaptation, ayant une grande confiance dans leurs propres moyens et une confiance absolue dans les compétences de leurs co-équipiers.
 

1- un parcours construit autour d’un enchaînement d’objectifs simples précis et progressifs
Pour atteindre et maintenir un niveau d’excellence, les forces spéciales suivent une longue période d’entraînement, comptant de nombreuses phases s’appuyant chacune sur les résultats de la phase précédente.

Dans un premier temps, l’entraînement porte d’abord sur le conditionnement physique et mental puis se poursuit par l’acquisition d’un niveau d’excellence dans chacune des techniques de base : maniement des armes, matériels et explosifs, saut en parachute, camouflage, infiltration,… Une fois celles-ci parfaitement maîtrisées, il s’agit de s’entraîner à enchaîner les différentes tâches dans un environnement simplifié. C’est seulement ensuite que les stagiaires sont confrontés à une forte adversité appliquant les tactiques habituellement employées par l’ennemi. Enfin, la phase ultime reprend et amalgame l’ensemble des éléments de l’instruction dans un exercice de synthèse, et place les soldats sous des contraintes multiples : privation de sommeil, pannes de matériel, adversaire imprévisible.
 

2- un entraînement intensif systématique et focalisé avec un très haut niveau de répétition
L’entraînement des forces spéciales se caractérise par une préparation mentale, l’appropriation de gestes et procédures adaptées et la recherche constante de modes de résolution alternatifs de problèmes ou difficultés.

Pour atteindre l’excellence, les forces spéciales doivent suivre une longue période d’instruction et d’entraînement, afin d’acquérir et maintenir un ensemble de compétences très spécialisées. Ce qui caractérise l’entraînement de ces combattants qui atteignent tous de très hauts niveaux de performance, c’est la quantité et la régularité du travail accompli au fil des mois et des années. Il n’y a pas de miracle : c’est par l’action disciplinée et un entraînement sans relache que les membres des forces spéciales développent les compétences exceptionnelles nécessaires pour relever les défis de leurs missions.
 

3- Un recours privilégié à la simulation des situations dans le cadre de scénarios réalistes
L’exercice grandeur nature reste incontournable dès qu’il s’agit d’évaluer le potentiel des hommes à gérer l’incertitude et affronter le danger. Les exercices de simulation sur le terrain nombreux et variés répondent à un protocole très préçis s’appuyant sur une progression pédagogique cohérente :

  • Vérification que les directives sont comprises et assimilées
  • Examen systématique de situations similaires antérieures
  • Introduction d’erreurs afin de développer de nouvelles heuristiques et routines
  • Apprentissage d’un répertoire de comportements d’excellence
  • Augmentation progressive de l’intensité des scénarios
  • Répétition autant de fois que possible des exercices jusqu’à atteindre l’excellence

 

4- Une culture de l’évaluation et du feedback permettant de progresser sans cesse
Les forces spéciales bénéficient d’une mémoire collective permettant de tirer pleinement parti du potentiel humain et de maximiser la performance de l’équipe.
L’une des originalités fortes de ces équipes à haute performance réside dans l’analyse systématique des opérations, l’auto-évaluation formelle et l’autocritique, notamment au travers du debriefing des opérations conduites. Ce processus de revue illustre la volonté permanente de tirer les enseignements des actions et de capitaliser le retour d’expérience.

 

Comme nous venons de le voir, les principes d’instruction et d’entraînement des forces spéciales offrent une voie intéressante à explorer pour améliorer la performance des formations et viser l’excellence.
Ainsi, pour être véritablement utiles et efficaces les formations devraient pouvoir offrir aux collaborateurs la possibilité de:

  • Viser l’acquisition de compétences précises dans le cadre d’une progession pédagogique cohérente
  • Maîtriser parfaitement des activités élémentaires avant d’apprendre à combiner et enchaîner celles-ci
  • S’entraîner de façon répétée dans des environnements de simulation réalistes de plus en plus complexes
  • Bénéficier d’un coaching et de feedback précis pour progresser sans cesse vers l’excellence recherchée.

 
A lire également

- Leadership en zone d’incertitude : l’exemple des Forces Spéciales
- Assessment : comment l’OSS inventa l’assessment center
- Management 2.0 Le secret des équipe à haute performance
- War Room d’entreprise : pour apprendre à décider dans l’incertitude

Pour aller plus loin

P. Le Pautremat (Dir) – Forces Spéciales – Nouveaux conflits, nouveaux guerriers – Autrement 2003
D. Hervouët – Mener des hommes pour la première fois – l’expérience de la culture commando – Ed d’organisation 2009
JD. Merchet – Une histoire des Forces Spéciales – Ed Jacob-Duvernet 2010
E. Denécé – Forces Spéciales, l’avenir de la guerre ? – Editions du Rocher 2011

Une Réponse à : Comprendre l’excellence : la formation des Forces Spéciales

  1. By Mandin, 19 décembre 2012 at 14 h 41 min

    Article intéressant, bien argumenté, un peu « idéalisé » néanmoins. ll manque à mon avis un élément central dans cet article : le principal « système d’armes » des forces spéciales, c’est l’homme. Un système d’armes compliqué car il n’a pas de mode d’emploi, cher car il n’a pas de prix… Bref, apprendre à gérer les facteurs humains au cours de la formation est aussi important que de progresser dans la maîtrise des techniques individuelles et collectives.
    Quant à la capacité à transposer tout ça aux besoins des dirigeants d’entreprise, c’est tout à fait possible…c’est ce que nous faisons depuis 5 ans et plus de 400 sociétés ont tenté l’expérience.
    A bientôt.
    J. Mandin – Pégasus Leadership

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-nous

Nos coordonnées

  • user_white 20, avenue de la République – Paris – 75011
  • speech_white Tel. +33(0)6 76 80 90 08
  • mail_white E-mail: contact@m2ie.fr

m2ie sur les réseaux sociaux:

Scroll to top